12 décembre 2022

E10 – Le biais de portage- 2e partie

 

Aujourd’hui, je te jase du Biais de portage. Et comme c’est dense, on fait ça en 2 parties.

Sur fond jaune, une femme tenant une fronde et sourit.
Je te conseille de commencer par l’épisode 9 pour être sûr de bien comprendre les hypothèses que j’amène dans cet épisode. 

L’influence de la latéralité manuelle

On porterait notre bébé du côté gauche de notre corps pour libérer notre main dominante, la droite. 

Qu’en est-il pour les gauchers?

Les études menées avec des échantillons de gauchers n’ont jamais révélé de préférence pour le côté droit du corps. 

 

Rôle des battements cardiaques

Salk a proposé qu’on portait sur le côté gauche du coeur parce que les battements du coeur y sont plus audibles. 

Ce qui est faux. Le coeur est plutôt situé au centre de la cage thoracique et un peu penché à gauche. 

Salk s’appuyait sur ses travaux qui ont mis en évidence l’effet apaisant de l’écoute de battements cardiaques pour les nouveaux-nés. Les bébés pleuraient moins et prenaient plus de poids. Les bébés-test étaient dans des berceaux et pas dans les bras. 

C’est donc peu concluant.

 

Spécialisation hémisphérique

La théorie veut que l’hémishpère droite passe plus rapidement les informations d’ordre émotionnel que l’hémisphère gauche.

En portant à gauche, notre champs visuel gauche voit mieux le bébé et notre hémisphère droit travaille.

Manning & Chamberlain ont été les premiers à soutenir l’hypothèse de la spécialisation hémisphérique dans la perception des émotions sur le biais de portage.

Lorsque les échanges visuels sont réduits, voire impossibles, la préférence pour l’hémicorps gauche disparaît.

C’est davantage présent quand le bébé est en position berceau dans les bras, plutôt qu’en position porté vertical à l’épaule.

Certains chercheurs ajoutent aussi l’auditif.

Ces chercheurs pensent que l’audition de l’oreille gauche a plus à jouer que le champs visuel dans le biais de portage à gauche

NB. Les données actuellement disponibles dans la littérature ne permettent pas de proposer des conclusions fermes concernant le rôle précis de l’audition dans les biais de portage.

 

Réflexe tonique asymétrique du cou (ATNR)

Deux tiers des fœtus sont orientés du côté gauche dans le ventre de leur mère (Previc, 1991).

Si on observe qu’en moyenne les deux tiers de la population présente un biais de portage orienté vers le côté gauche, ces mêmes proportions (2/3) se retrouvent dans le réflexe tonique asymétrique du cou.

Par-contre, les résultats des effets de l’ATNR sur le biais de portage ne sont pas homogènes.

 

L’influence de la relation mère-enfant : les facteurs psychologiques

Le chercheur Salk -1960 est le premier à nommer le phénomène et met en évidence l’importance de la relation mère-enfant. 

Au fil de ses recherches, il constate que les mères qui ont vécu une séparation de 24h à la naissance du bébé, ne portent pas nécessairement leur bébé du côté gauche de leur coprs. 

Il émet aussi des hypothèses concernant l’état psychologique de la mère périnatal et son influence sur le biais de portage.

 

Nouvelles hypothèses à approfondir

À lire les hypothèses ci-haut, on constate que les sources du Biais de portage ne sont pas encore bien cernées par les chercheurs. 

Il reste aussi à appronfondir le lien entre le Biais de portage et l’état psychologique de la mère. 

Il faudrait aussi analyser plus en profondeur la population gauchère.

 

Bref, c’est un sujet fascinant qui n’a pas fini de nous en apprendre sur notre état de sapiens.

On parle des :
  • Hypothèses sur le biais de portage

Liens de l’épisode

 

Pour suivre mes aventures:

 

Binge tous les épisodes!

Chaque mardi, un nouvel épisode du podcast.

Me contacter

 

sb@

stephaniebeaubien.com

%d blogueurs aiment cette page :